La suppression de la commercialisation de l’essence super avec plomb au niveau des stations-services interviendra au plus tard en début octobre prochain. L’annonce a été faite par le président du Comité de direction de l’Autorité de régulation des hydrocarbures (ARH), Rachid Nadil.

« Toutes les dispositions ont été prises pour mettre fin, d’ici le mois d’octobre 2021, à l’usage de l’essence super avec plomb ayant l’indice d’octane 92, produite par les raffineries algériennes », a-t-il indiqué dans un entretien accordé à l’agence de presse publique APS.

Et d’ajouter que « ce carburant n’est plus produit ou utilisé dans le monde, à l’exception de l’Irak et du Yémen », car nuisible à la santé et à l’environnement.

Le responsable a expliqué que les automobilistes devront utiliser l’essence sans plomb ayant un indice d’octane unifié « valable pour tous les véhicules », affirmant que les tests à cet effet sont « en cours » et que le produit proposé sera « totalement » sécurisé pour les différentes motorisations.

Article précédentVaccins anti-Covid-19 / Benbouzid annonce la réception d’un million de doses en mai
Article suivantEau / la rationalisation comme seul moyen pour éviter des perturbations, selon Kamel Mihoubi