L’usine Renault Algérie reprend momentanément du service pour l’assemblage d’un nombre très réduit de véhicules après le déblocage d’un deuxième lot de pièces détachées au niveau des ports. Le constructeur a également communiqué les prix de ces voitures qui sont excessivement chers.   

« Renault Algérie a révélé que ces 4500 véhicules sont destinés à la clientèle qui avait précédemment passé commande », a rapporté Echourouk, citant des responsables de l’entreprise.

Et d’ajouter que « les voitures dont la commande a été annulée seront écoulées dans les différents showrooms de la compagnie à travers le pays».

S’agissant des prix, le moins que l’on puisse dire c’est qu’ils ont connu une augmentation substantielle, a rapporté Echourouk, tout en soulignant que les responsables de l’usine d’Oran l’ont justifié par l’application de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) fixée à 19%, conjuguée aux droits de douane.

Ainsi, la Renault Symbol équipée d’un moteur à essence de 1,6 litre et d’une puissance de 80 chevaux s’affichera au prix de 2 489000 DA, alors que la Dacia Sandero Stepway équipée de la même motorisation s’affichera à celui de 2 654 000 DA.

La Dacia Sandero Stepway avec un moteur 1,5 dci d’une puissance de 85 chevaux affichera, quant à elle, le prix de 2  884 000 DA, alors que la Clio Limited avec un moteur à essence sera vendue à  3 089 000 DA.

Enfin, la Clio 4 Limited avec un moteur dci affichera le prix de 3 409 000 DA et la Clio 4 dans sa version GT-line à celui de 3 779 000 DZD.

Article précédentHistoire hallucinante du raqi / La FAF réagit et menace
Article suivantFermeture des résidences universitaires et suspension des services de transport universitaire