Media: Dèce de l’artiste syrienne Antoinette Najeeb

0
Antoinette Najeeb
Advertisement

Syrie: Mercredi, le Syndicat des artistes syriens a pleuré la talentueuse artiste Antoinette Najeeb, décédée à l’âge de 92 ans.

La branche du Syndicat des artistes de Damas a indiqué sur sa page Facebook que la date des obsèques, de l’inhumation et des condoléances sera fixée ultérieurement.

Najeeb a été exposée à plusieurs problèmes de santé au cours des dernières périodes, après quoi elle est entrée à l’unité de soins intensifs, et sa santé s’est détériorée après avoir subi des séances de dialyse périodiques.

Le réalisateur syrien Muhammad Zuhair Rajab l’a pleurée sur sa page Facebook en disant : « La bien-aimée de tous est partie, le cœur bon et aimant ».

Et l’artiste Antoinette Naguib, née le 20 février 1930, a commencé sa carrière artistique en 1973, où elle a participé aux films « Appartement d’amour » et « Une femme confuse. » Elle s’est également tournée vers le petit écran et a participé à la même année dans la célèbre série « Sah El Nom ».

En 1976, elle participe au film « The Forbidden Love », après quoi elle est absente de l’écran et loin d’agir pendant 6 ans, puis revient en 1982 pour travailler et apparaît dans la série « Al-Saad Waad ».

Entre 1983 et 1986, Antoinette n’apparaît que dans deux seuls ouvrages, « Jelwa Rakan » et « Ra’i Al-Oula ». Antoinette Naguib reste à nouveau éloignée des écrans jusqu’en 1992, date à laquelle elle réapparaît dans la série Al-Shareed en plus de la soirée télévisée « Turab Al-Zariah ».

Sur scène, Antoinette Naguib a participé à plusieurs pièces de théâtre et a acquis une grande renommée au milieu des années 50 du siècle dernier, et parmi ses œuvres les plus importantes figurent : Hatt in Al-Kharj, Shoghla Faina, Trees Die Standing, Industrial Catacombs et An Soirée avec Abu Khalil Al-Qabbani.

Najib était célèbre pour les rôles de sa mère dans le drame syrien, et elle a contribué au succès de séries qui ont trouvé un écho dans tout le monde arabe, comme la série « Sah Al-Nom » mettant en vedette l’acteur syrien Duraid Laham au début des années 70, « The Four Seasons » à la fin du siècle dernier, et « Mirrors » avec l’acteur syrien Yasser Al-Azma.

Antoinette Naguib a épousé l’artiste syrien Youssef Choubry et est restée avec lui jusqu’à sa mort en 2005.

Article précédentLa chancelière allemande exprime son « mécontentement » envers Mahmoud Abbas, et pour cause !
Article suivantImmigration Clandestine: les garde-côtes déjoue les tentatives de plus de 180 personnes en une semaine