blank

Algerie: Le Rassemblement pour la culture et la démocratie, RCD, a déclaré que l’autorité poursuit une « politique d’évasion de la réalité » et cherche à « criminaliser l’action politique pacifique ».

À cet égard, le parti a indiqué, dans un communiqué, l’interdiction d’activité imposée au Parti socialiste des travailleurs, et « des menaces que la même chose se produise avec les partis Rassemblement pour la culture et la démocratie et l’Union pour le changement et le progrès », comme ainsi que « notifier au mouvement social-démocrate de cesser ses activités publiques. » en tant que parti politique.

En revanche, le parti a exigé de faire la lumière sur les circonstances de la mort de Hakim Debazi en prison.

Dans ce contexte, la même autorité a appelé dans un communiqué à la nécessité de libérer les « prisonniers d’opinion ».

En revanche, le parti RCD estime que les hausses de prix ont atteint des niveaux record, malgré « les promesses du gouvernement de les réduire » .

En ce qui concerne les augmentations de salaire, la même autorité les juge « insignifiantes », notant la nécessité « d’ouvrir le dialogue et de négocier sérieusement avec les syndicats qui ont une représentation ».

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie a souligné que l’amélioration de la capacité sociale des citoyens nécessite de donner la priorité absolue à la préservation des institutions et des emplois.

La relance économique passe aussi, selon le même communiqué, par un parrainage sérieux et efficace de nombreux dossiers comme celui de la loi sur les investissements.

Article précédentOfficiel tunisien: Kaïs Saïed a raté l’occasion de négocier avec Tebboune..l’Algérie ne veut plus approvisionner la Tunisie en gaz
Article suivantAboutrika appelle la direction du club d’Al-Ahly à se retirer de la finale de la Ligue des champions africaine