blank

Les prix des pâtes alimentaires et du couscous ont enregistré une baisse allant, parfois, jusqu’à 50% à travers l’ensemble du territoire national. Pour cause, du blé dur vendu aux fabricants à un prix subventionné.   

Dans un communiqué publié ce dimanche, le ministère de l’Agriculture a rappelé qu’après avoir pris en charge le dossier de la vente du blé dur, avec l’accord du Premier ministère, l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) a été autorisé à vendre le blé dur aux fabricants de pâtes à un prix subventionné.

Et d’ajouter que cette décision fait suite à une réunion conjointe avec le ministère du Commerce et de la Promotion des exportations, et les opérateurs transformateurs, qui, selon la même source, ont tenu leurs engagements de baisser les prix des produits cités.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural a qualifié cette baisse des prix des produits alimentaires de large consommation de « bonne nouvelle » pour les consommateurs et les ménages.

Article précédentEn réaction à une annonce de Benbouzid / les pharmaciens d’officine entreront en grève
Article suivantAffaire du complexe GNL d’Arzew / Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison par contumace