Qui est le général Major Djebbar M’henna, nommé à la tête de la direction Générale de la sécurité extérieure ?

0
général Major Djebbar M'henna
Advertisement

Algérie: Le retour du général-major Djebbar M’henna, l’ an dernier , à la tête de la direction de la lutte contre le sabotage et le terrorisme , limogée par le président Abdelmadjid Tebboune , a été un événement important , en raison de sa destitution durant le mandat du président Abdelaziz Bouteflika, puis son incarcération pendant la période de montée en puissance de feu le chef d’état-major de l’ armée Ahmed Gaïd Salah.

Cette fois, l’ événement était l’ investiture de Djebbar M’henna à la tête de la Direction des documents et de la sécurité extérieure , succédant au général major Abdelghani Rachedi .

Djebbar M’henna, né à Tizi Ouzou , était considéré comme l’un des plus éminents officiers du renseignement affilié au lieutenant- général Mohamed Mediene, connu sous le nom de général Toufik, l’ancien directeur du renseignement .

Djebbar M’henna a a été promu depuis son entrée dans l’ armée algérienne après l’indépendance, et a été promu au grade de lieutenant et s’est vu confier de nombreuses responsabilités jusqu’à ce qu’il soit promu au grade de général en 2005 , période au cours de laquelle il a assumé le poste de directeur de la sécurité de l’ armée . Services , l’ une des branches des Renseignements généraux , dirigée par le général Toufik pendant 25 ans . Son limogeage par décision présidentielle a suscité de nombreuses polémiques sous le règne du président Abdelaziz Bouteflika en 2015. Le général M’henna a directement connu le même sort .

Le juge d’ instruction du tribunal militaire de Blida avait ordonné le 21 octobre 2019 le placement en détention provisoire du général à la retraite Djebbar M’henna pour abus de pouvoir et richesse illicite.

En juillet 2020 , la justice militaire a libéré le général Djebbar M’henna après l’ avoir acquitté de la tromperie dont il était victime .

Le général de division Djebbar M’henna est l’un des hommes que le général Toufik avait l’habitude de gérer dans les affaires intérieures , notamment en ce qui concerne le conflit qui a eu lieu entre le renseignement et la présidence (2010-2015), avant que la situation ne se stabilise finalement en faveur de Bouteflika .

La sécurité extérieure s’occupe des dossiers de sécurité extérieure , gère des bureaux dans un certain nombre de pays et coordonne avec les services de renseignement des pays coopérant avec l’Algérie , en plus de suivre et d’ analyser les opposants algériens à l’étranger , ainsi que les questions et politiques internationales et régionales liées. à l’ Algérie .

Djebbar M’henna, le nouveau directeur de la sécurité extérieure , fait face à de grands défis, à la lumière de l’ escalade de la crise avec le Maroc et l’Espagne sur la question du désert , ainsi que du conflit avec l’ Égypte et les Émirats arabes unis en Libye et la France au Mali .

Djebbar M'henna lors d'une réunion de sécurité franco-algérienne lors de la visite de Macron en Algérie

Tebboune a été contraint de faire 4 changements à la tête de l’appareil pendant les 3 années de son règne , ce qui est un nombre sans précédent dans l’appareil .

En avril 2020 , le président Tebboune a limogé le directeur de la sécurité extérieure , Kamal Eddine Rmeili, dans le cadre d’ une nouvelle restructuration de l’ appareil sécuritaire et de l’armée, et a nommé le général Major  Mohamed Bouzit à son poste .

général Major Djebbar M'henna

Le 20 juin 2021, Youssef Buzit a été limogé, à peine sept mois après sa nomination à titre de successeur noureddine makri, et le 16 mai, le général Djamal Majdoub a pris la relève. et puis le major général AbdelGhani Rachdi, successeur de Djamal Kahal, qui a été nommé chef de la Direction générale de la Sécurité Intérieure, Enfin, une force professionnelle à la place de Rachdi, qui n’a pas vécu en fonction depuis plus de deux mois.

Article précédentFayçal al Kacim attaque l’Algérie et Hafid Derradji répond
Article suivantUne chaîne allemande révèle la raison de l’insistance de la France à refuser de présenter ses excuses à l’Algérie