Requêtes du ministère public contre Louh, Haddad et Said Bouteflika

0
Said Bouteflika
Advertisement

Algerie: Le procureur de la République près la Cour d’appel criminelle du Conseil de la magistrature d’Alger a requis lundi une peine de 10 ans de prison contre l’ancien ministre de la Justice Tayeb Louh .

Louh fait suite à plusieurs chefs d’accusation, dont le plus important est « l’entrave à la bonne conduite de la justice » pendant son mandat à la tête du secteur, selon l’agence de presse algérienne.

Le procureur général a requis une peine de 7 ans de prison contre l’ancien inspecteur général du ministère de la Justice, Tayeb Belhachem, la même peine que celle qu’il a réclamée contre Laajin Zawawi, l’ancien secrétaire général du ministère.

Le parquet a requis de l’accusée, Mariam Ben Khalifa, candidate aux élections législatives de mai 2017 pour la circonscription électorale de Ghardaïa, une peine de 10 ans de prison pour crime de faux en écriture .

Une peine de cinq ans de prison a également été requise contre l’ancien homme d’affaires Ali Haddad et Saïd Bouteflika, frère et conseiller de feu le président Abdelaziz Bouteflika.

En octobre dernier, le tribunal correctionnel de Casablanca a condamné Tayeb Louh à 6 ans de prison.

Le même tribunal a prononcé deux ans de prison pour Tayeb Belhachem et deux ans de prison pour Said Bouteflika et Ali Haddad pour « entrave au bon cours de la justice, incitation à la partialité, abus de pouvoir et falsification de documents officiels ».

Article précédentDéfense: Chanegriha supervise la mise en œuvre de l’exercice tactique  » Ouragan 2022″
Article suivantDétails de la formule de logement public de mise à niveau gratuite LPL