En dépit de l’instabilité politique et sécuritaire dans laquelle est plongé le pays depuis la chute de Ben Ali en 2010, la Tunisie demeure la destination touristique privilégiée des Algériens. Près de 1,3 millions y ont séjourné en 2014.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, le nombre d’Algériens ayant visité la Tunisie a considérablement augmenté ces cinq dernières années, période, pourtant, caractérisée par de violents troubles à l’ordre et à la sécurité publics. En effet, « en 2013, ils étaient plus de 1.060.000 touristes algériens à avoir visité la Tunisie, soit un taux de 25% de croissance par rapport à 2010, année du déroulement de la Révolution du jasmin et année de référence pour le secteur », a indiqué à l’APS le directeur de la représentation en Algérie de l’Office du tourisme tunisien (OTT), Bassem Ouertani.

Mieux encore, le rush des Algériens vers l’antique Carthage a atteint un niveau « exceptionnel » l’an dernier. « 1.284.000 touristes algériens ont visité en 2014 la Tunisie. Ce fut une année exceptionnelle pour les relations entre nos deux pays en matière de tourisme », s’est félicité le responsable de l’OTT. Et de rappeler un ensemble de mesures incitatives mises en place par les autorités de son pays à l’adresse des touristes en général et des Algériens en particulier telles la formule « Early Booking » (réservation à l’avance) qui prévoit des remises allant de « 10 à 30% » pour toute réservation avant le 1er juin. En outre, le pays du jasmin offre pratique un tourisme grand public très compétitif, donc plus accessible aux Algériens. «  »Nos tarifs sont très compétitifs et attirent beaucoup de touristes », a souligné M. Ouertani sans omettre de tacler la Turquie, une autre destination très prisées par les touristes algériens et un des principaux concurrents de la Tunise en la matière. « Pour un algérien, un séjour en Tunisie représente le tiers du coût d’un séjour en Turquie », a-t-il affirmé.

Outre la proximité géographique et l’absence de visa d’entrée pour les Algériens, la Tunisie offre aux Algériens un tourisme de santé très attractif. à un prix très abordable, un bon prix.  « Le tourisme esthétique est en plein essor en Tunisie et attire à longueur d’année des touristes venant des quatre coins du monde », a-t-il souligné tout en précisant que son pays occupe la deuxième place mondiale dans le créneau de la Thalassothérapie.

A souligner, par ailleurs, que la fermeture des frontières terrestre et la cherté du billet d’avion vers notre voisin de l’ouest, le Maroc, profite grandement à celui de l’est avec lequel notre pays entretient des relations privilégiées. A cela s’ajoute le nombre très réduit de pays vers lesquels les Algériens peuvent se rendre sans visa d’entrée.

Originally posted 2015-04-04 17:03:00.

Article précédentSécurité/ Les polices africaines font front commun
Article suivantLe SAP dit attendre une « invitation officielle au dialogue » du ministère de la Santé