Le ministre des Transports, Aissa Bekkai a instruit les services de son département d’élaborer un plan d’action et des propositions à court, moyen et long termes afin de fluidifier le trafic routier dans la capitale.

Lors d’une réunion tenue mercredi en présence de la directrice générale de l’Autorité organisatrice du transport urbain d’Alger (AOTU), le premier responsable du secteur a donné des instructions pour que des solutions soient proposées afin de désengorger Alger, a rapporté l’APS.

Et d’ajouter que lors de cette réunion, la directrice générale a demandé « l’activation totale » du rôle de cette autorité tel que stipulé dans le décret exécutif de sa création, lui conférant la mission d’organiser et de développer le transport public des voyageurs à l’intérieur du périmètre du transport urbain de la wilaya d’Alger.

Une requête à laquelle M. Bekkai a répondu par un élargissement du champ d’activité de l’Autorité à travers la coordination de tous les acteurs dans le domaine du transport public des voyageurs, en vue d’activer le plan de la circulation pour décompresser la capitale.

Il s’agit également, selon le ministre, d’enrichir ce plan par des études afin d’assurer l’interconnexion, l’interopérabilité et la complémentarité entre les réseaux divers des moyens de transport urbain.

Article précédentLe plan quinquennal 2010-2014, une aubaine pour les entreprises publiques
Article suivantInternet / Algérie Telecom annonce le début d’une opération de maintenance d’un câble sous-marin