Un producteur égyptien porte plainte contre Cheb Khaled pour diffamation

0
Cheb Khaled
Advertisement

L’organisateur de concerts Walid Mansour a porté plainte contre Cheb Khaled pour diffamation, après que ce dernier a publié un communiqué l’accusant de ne pas avoir payé son dernier concert en Egypte.

Dans un communiqué, Mansour a démenti ce que l’artiste algérien avait mentionné concernant le concert, expliquant qu’il avait payé toutes les cotisations spéciales et que le pourcentage de la compagnie avait été déduit, comme il est d’usage pour les concerts, en accord avec le chanteur .

Mansour a révélé dans une déclaration officielle qu’il avait écrit à Cheb Khaled pour s’enquérir de la raison de la publication de cette déclaration et n’a pas reçu de réponse de sa part jusqu’à présent, ce qui l’a amené à soumettre une communication officielle l’accusant de diffamation, soulignant qu’il ne renoncera pas toute compensation, d’autant plus que cette cérémonie est la troisième pour eux. Ensemble, ils ont remporté un franc succès.

Le roi du raï a décidé hier, mercredi, de prendre des mesures judiciaires à l’encontre du producteur égyptien, après avoir saisi le Syndicat des professions musicales.

Cheb Khaled a publié une déclaration sur sa page Facebook , disant : « Dieu connaît l’étendue de mon amour, de ma fierté et de mon appréciation pour mon Égypte bien-aimée, mes dirigeants et mon peuple, et étant donné que l’Égypte est mon deuxième pays et a un amour et une dignité particuliers dans mon cœur. . »

Il a poursuivi: « Le 11/09/2021, j’ai signé un contrat pour organiser un concert à l’hôtel JW Marriott pour la société Nakheel, et le contrat a été signé avec la société de publicité Talent WM, représentée par Walid Jamal Mansour Shaalan, et sa renommée est le producteur Walid Mansour. »

Cheb Khaled a expliqué que la cérémonie s’est déroulée sans percevoir l’intégralité des salaires convenus entre le producteur et le responsable de l’organisation de la cérémonie, Walid Mansour.

Le chanteur algérien a ajouté que bien qu’il y ait eu un contrat entre lui et son entreprise, il tergiversait et prenait le reste de son salaire convenu.

Cheb Khaled a confirmé avoir décidé de prendre des mesures légales contre le produit égyptien, en raison de son « non-respect des contrats et de fausses promesses de paiement, mais en vain ».

Khaled a conclu sa déclaration en disant: «Par conséquent, j’ai décidé de contacter le bureau du conseiller juridique, Yasser Kantoush, l’avocat en cassation, pour prendre des mesures juridiques contre Walid Mansour, après avoir déposé une plainte auprès du Syndicat des professions musicales, à aucun Que Dieu protège notre Égypte bien-aimée, les dirigeants et le peuple, et que Dieu bénisse et aide.

Article précédentJustice: Pour la deuxième fois… L’affaire Numidia pour Zoul et Rivka a été reportée
Article suivantLe réalisateur algérien Rachid Bouchareb dénonce la brutalité de la France au Festival de Cannes