Une décision d’accélérer la réception des deux passages frontaliers entre l’Algérie et la Mauritanie

0
Algérie Mauritanie
Advertisement

Le Directeur de l’Equipement Public de la Wilaya de Tindouf, Fateh Salim, a confirmé lors d’une visite d’inspection au Directeur Général des Douanes , Noureddine Khaldi, que le délai de réception des deux passages frontaliers, le martyr Mustafa Ben Boulaïd, étant achevé entre l’Algérie et La Mauritanie, le sera en octobre prochain, après avoir réduit les délais de réalisation de 24 mois à 12 mois.

Il a ajouté que l’Etat algérien a alloué à cette opération une enveloppe financière d’une valeur de plus de 34 millions de dinars.

Pour sa part, le directeur général des douanes a souligné la nécessité de respecter les normes internationales dans les travaux. En même temps, il a exprimé son espoir que les responsables de ce processus seraient à l’heure. Khalidi a également inspecté le passage frontalier temporaire et a été informé des différentes installations qu’il contient, ainsi qu’une présentation sur les activités d’exportation transfrontalières.

Comme l’ont révélé les douanes, plus de 10 000 tonnes de produits algériens ont été exportées par les opérateurs économiques algériens vers les marchés mauritaniens à travers les deux passages au cours des quatre premiers mois de l’année en cours. Il s’agit de 240 opérations d’exportation, d’une valeur totale de plus de 854 millions de DA.

En ce qui concerne l’activité d’importation qui a été initiée depuis 2021 par le même passage. Il s’agit d’importer plus de 4,4 milliers de tonnes de matériaux, qui sont principalement des produits marins.

Le directeur général des douanes a souligné que l’Algérie vise à incarner une nouvelle politique économique basée sur l’encouragement des exportations et la valorisation du produit national, en activant l’espace frontalier, en facilitant la circulation des personnes et en intensifiant les échanges commerciaux.

Article précédentLa démarcation de la frontière du Sahara Occidental entre le Maroc et l’Espagne.. L’Algérie hésite
Article suivantForte concurrence entre l’Algérie, la Tunisie et le Maroc pour abriter le siège de l’Agence Africaine des Médicament