Variole du singe : 257 cas dans 23 pays

0
Advertisement

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a enregistré 257 cas confirmés de variole du singe. L’OMS a également enregistré 120 suspects. L’organisation a noté dans un communiqué l’apparition de la maladie dans un certain nombre d’États non endémiques ce qui est synonyme d’existence possible d’une transmission non détectée pendant un certain temps.

« Au total, il y a actuellement 257 cas confirmés, 120 cas sont en cours d’étude », précise l’OMS dans ledit communiqué. Depuis le 13 mai, des cas de variole du singe ont été signalés dans 23 pays, dont certains sont non endémiques. L’OMS s’attend à ce que de nouveaux cas soient détectés « à mesure que la surveillance se développe dans les pays non endémiques ».

Le virus de la variole du singe, s’étant récemment répandu dans plusieurs pays d’Europe occidentale, a également été détecté sur d’autres continents. Des cas d’infection ont été signalés en Australie, en Belgique, au Royaume-Uni, en Allemagne, en Espagne, en Italie, au Canada, au Portugal, aux États-Unis, en France, en Suisse et en Suède, entre autres.

La variole du singe est une maladie virale rare, principalement transmise à l’homme par des animaux sauvages (rongeurs, primates). Les symptômes de la maladie comprennent de la fièvre, des maux de tête, des douleurs musculaires et dorsales, des ganglions lymphatiques enflés, des frissons et de la fatigue. Des éruptions cutanées peuvent également apparaître sur le visage et d’autres parties du corps.

Le taux de mortalité pour les épidémies de variole du singe se situe généralement entre 1% et 10%, selon l’OMS, la majorité des décès survenant dans les groupes d’âge plus jeunes.

Article précédentL’industrie automobile en Algérie suscite l’intérêt des Coréens
Article suivantSuite aux déclarations de Belmadi.. Andy Delort en tête des tweets des Algériens