Vente OM : La Fièvre d’Investissement de l’Arabie Saoudite Dépasse Toutes les Attentes – Frank McCourt Surpris !

0
Vente OM : La Fièvre d'Investissement de l'Arabie Saoudite Dépasse Toutes les Attentes - Frank McCourt Surpris !

Marseille Foot: L’Arabie Saoudite, un acteur majeur des investissements mondiaux, a encore fait parler d’elle en 2023 avec des dépenses colossales. Ces chiffres impressionnants remettent en question l’influence de Frank McCourt sur le processus de vente de l’OM. Décortiquons cette histoire intrigante qui met en lumière la puissance financière de l’Arabie Saoudite et les enjeux entourant le rachat du club phocéen, Olympique de Marseille.

L’OM dans le viseur saoudien depuis des années

Cela fait maintenant plus de trois ans que des rumeurs font état d’un investissement massif de l’Arabie Saoudite à Marseille, visant à racheter l’Olympique de Marseille. Malgré ces spéculations récurrentes dans les médias français, anglais et même saoudiens, cette transaction ne s’est jamais concrétisée.

Plusieurs raisons ont été avancées pour expliquer cette lenteur, dont l’attention de l’Arabie Saoudite portée sur d’autres priorités, notamment l’organisation potentielle de la Coupe du Monde 2034. De plus, on a évoqué la prétendue gourmandise de Frank McCourt, propriétaire américain du club, qui aurait découragé les investisseurs saoudiens en fixant un prix élevé pour la vente.

L’OM, une pépite négligeable pour l’Arabie Saoudite

Une récente étude publiée en début d’année 2024 nous rappelle que l’Arabie Saoudite exerce son influence à l’échelle mondiale de manière spectaculaire, bien au-delà des considérations liées à la vente de l’OM.

Le classement des dépenses des fonds d’investissement gouvernementaux pour l’année 2023 a été dévoilé par la plateforme de données « Global SWF », spécialisée dans l’analyse des fonds d’investissement les plus puissants au monde. Et pour la première fois, le PIF (Public Investment Fund) d’Arabie Saoudite a surpassé Singapour en dépensant 28 milliards d’euros en 2023, représentant ainsi 25 % des montants investis mondialement par ces fonds, soit une augmentation significative de 33 % par rapport à 2022.

Cependant, malgré cet énorme budget, le sport reste relativement secondaire dans les priorités de l’Arabie Saoudite, bien que des efforts considérables soient déployés dans le domaine du football, du golf, de la boxe et des sports d’hiver. Le Royaume mise principalement sur la technologie, le jeu vidéo, l’électronique, et bien sûr, le sport pour poursuivre son développement et devenir le plus grand fonds d’investissement au monde d’ici 2030. Actuellement, le PIF détient 750 milliards d’euros d’actifs dans le monde, et à cette échelle, l’acquisition de l’OM, même au prix de 500 millions d’euros réclamés par Frank McCourt, ne représenterait qu’une goutte d’eau.

En 2023, le rachat de l’OM aurait équivalu à seulement 1,5 % des investissements totaux du PIF. Cette donnée suggère que la réticence de l’Arabie Saoudite à prendre le contrôle de l’OM ne peut pas être attribuée uniquement à la prétendue gourmandise du propriétaire américain.

L’Arabie Saoudite et ses ambitions mondiales

Cette histoire met en lumière la puissance financière de l’Arabie Saoudite et ses ambitions à l’échelle internationale. Alors que le monde du football reste attentif à l’évolution de la vente de l’OM, il est clair que l’Arabie Saoudite a bien d’autres projets de grande envergure en tête. Cette nation du Moyen-Orient, avec son PIF colossal, est en passe de devenir un acteur incontournable des investissements mondiaux. La saga de l’OM est ainsi un simple exemple des nombreuses opportunités que l’Arabie Saoudite envisage pour étendre son influence à travers le globe.

Article précédentLe Scandale des Frères Azaitar : L’Affaire Secrète qui Ébranle le Roi du Maroc mohammed VI
Article suivantKarim Zaghib : La Lumière du Québec dans le Monde de la Batterie