YouTube répond aux demandes de suppression des publicités contraires aux valeurs islamiques

0
YouTube
Advertisement

La direction du réseau « YouTube » a répondu aux demandes de suppression des publicités contenant du contenu contraire aux valeurs et principes islamiques, soulignant qu’elle avait pris un certain nombre de mesures immédiates pour arrêter les parties abusives qui violent les politiques de la plateforme.

l’administration YouTube a déclaré dans un communiqué, sur son compte Twitter : « YouTube a récemment diffusé des publicités qui violent les politiques de la plateforme et sont totalement inacceptables.

« Ces publicités ont été supprimées et les comptes des annonceurs responsables ont été fermés », a-t-elle ajouté. Comme nous travaillons sur d’autres solutions, certaines formes de publicité sur YouTube qui ont été ciblées pour des abus seront temporairement restreintes.

Les abuseurs essaient toujours de trouver des failles dans nos systèmes – au cours de l’année écoulée, Google a globalement interdit plus de 286 millions d’annonces sur ses plates-formes pour promouvoir du contenu qui enfreint nos politiques publicitaires.

Nous continuerons à trouver des solutions à long terme à toutes les tentatives d’abus de la plate-forme afin de protéger la communauté YouTube de la région, que ce soit des utilisateurs, des créateurs de contenu ou des annonceurs.

Auparavant, les autorités gouvernementales saoudiennes avaient demandé à la direction du site YouTube de Google de supprimer les publicités désastreuses contraires aux valeurs et principes islamiques.

Cette demande est intervenue dans une déclaration conjointe publiée samedi par l’Autorité générale des médias audiovisuels et la Commission des communications et des technologies de l’information, dans laquelle les deux organismes ont affirmé leur attachement à « l’engagement des différentes plateformes de contenus numériques dans les contrôles et réglementation en vigueur » en Arabie Saoudite.

l’Arabie Saoudite a déclaré que « sur la base du suivi, il a été observé que la plate-forme YouTube affichait des publicités destinées à ses utilisateurs à l’intérieur du Royaume, qui comprenaient la diffusion de contenu qui contredit les valeurs et principes islamiques et sociétaux, et en violation de les contrôles du contenu des médias dans le Royaume et la politique de la plateforme YouTube. »

Les deux instances « ont demandé à la plateforme YouTube de supprimer ces publicités et de respecter la réglementation ».

Le communiqué indique que « son engagement (plateforme YouTube) sera suivi », avertissant que « dans le cas où le contenu contrevenant continue d’être diffusé, les mesures légales nécessaires seront prises conformément aux systèmes de communication audiovisuelle et médiatique ». . »

Des militants saoudiens avaient appelé les autorités compétentes à supprimer les publicités qu’ils qualifiaient de « catastrophiques » sur YouTube.

Fahad Al-Baqmi, qui se définit comme un « universitaire intéressé par la technologie et le commerce électronique » et compte plus d’un million de followers sur Twitter, a écrit qu’il avait supprimé les publicités « pornographiques et désastreuses » sur YouTube.

Al-Baqmi a déclaré mercredi dans un message sur Twitter que « le nombre d’utilisateurs saoudiens de YouTube est l’un des plus importants au monde, et il est facile de faire pression sur eux pour qu’ils filtrent leurs publicités promues et nous respectent ».

Il a ajouté : « Malheureusement, ils en sont arrivés au point où leurs publicités sont pornographiques et désastreuses, et on a honte de les regarder, et si de telles publicités étaient diffusées sur une chaîne satellite, ils auraient été punis. »

Il a poursuivi : « J’espère que l’affaire sera prise au sérieux. »

Article précédentUsa- Libye: La justice américaine déclare Haftar coupable de crimes de guerre
Article suivantLa montre d’Hitler vendue aux enchères aux États-Unis