Zaghdar révèle les nouvelles de industrie automobile en Algérie

    0
    industrie automobile

    Algerie: Le ministre de l’Industrie Ahmed Zghdar a souligné, aujourd’hui mercredi à Alger, que l’ Algérie dispose de toutes les capacités nécessaires pour créer une industrie automobile au niveau local.

    Zghdar a expliqué, dans des communiqués de presse, en marge d’une session plénière de l’Assemblée nationale consacrée au vote avec débat limité sur le texte de la loi sur l’investissement, que cette nouvelle loi permettra pratiquement la promotion des investissements dans diverses divisions industrielles, y compris la division automobile dans laquelle l’Algérie dispose de toutes les capacités nécessaires.

    Dans ce contexte, le ministre a souligné que l’Algérie développera inévitablement l’industrie automobile localement.

    Zghedar s’attend à ce que l’Algérie connaisse une grande mobilité économique dans tous les secteurs, à commencer par le prochain revenu social, grâce à la nouvelle loi sur les investissements.

    Le gouvernement a décidé de créer un grand pôle industriel à intégrer dans le domaine de l’industrie automobile, à travers des usines récupérées auprès d’hommes d’affaires impliqués dans des affaires de corruption.

    Les médias locaux ont cité une correspondance émise par le bureau du Premier ministre, Ayman bin Abd al-Rahman, indiquant que les intérêts du Premier ministre ordonnaient au ministre de l’Industrie, de coopérer avec toutes les parties prenantes et les secteurs concernés, de proposer des mécanismes pour la mise en place des entités économiques qui reçoivent des biens confisqués par les autorités judiciaires par des décisions définitives.

    La correspondance transmise par le site Al-Shorouk stipule également la programmation d’une réunion du Conseil national des contributions de l’État, en coopération avec les ministères concernés, afin d’assurer le transfert des biens des institutions concernées au secteur public, en particulier celles affilié aux institutions du Complexe Ali Haddad, qui est condamné à 12 ans de prison, à la manière de « ETRHB ».

    Et il a été officiellement décidé, selon la même source, de créer un grand pôle industriel d’insertion dans l’industrie automobile, à travers les usines récupérées des établissements « SOVAC » « MAZOUZ », « TAHKOUT » et « BAIRI », avec la nomination d’administrateurs judiciaires, en tant que gestionnaires des entités économiques qui seront créées à l’avenir.

    Article précédentSalah Goudjil: Nous connaissons l’histoire de l’Algérie et nous n’attendons que nous pour nous l’apprendre
    Article suivantMaroc: Mohammed VI approuve de nouvelles mesures pour la communauté juive