Les importations de véhicules continuent leur chute. Le marché automobile a chuté de 19 % au premier semestre 2014, annonce le centre national de statistique des Douanes, repris par l’APS.

La valeur des importations des principaux concessionnaires automobiles qui activent sur le marché algérien durant le 1er semestre 2014 a atteint 256,47 milliards (mds) de DA (3,21 mds de dollars) contre près de 312,17 mds de DA (3,97 mds de dollars) à la même période en 2013, en baisse  19%, annonce cette source.

Cette baisse est plus remarquée sur le nombre de véhicules importés, qui baisse de 25% par rapport à l’an dernier. Seulement 240 000 véhicules ont été importés, contre un peu plus de 322 000 durant la même période de l’année 2013.

Après une année 2012 exceptionnelle où les importations de véhicules avaient dépassé les 600.000 unités, les professionnels ont prévu la poursuite de la baisse des importations des véhicules pour 2014 et qui a été entamée en 2013. Le montant des importations des véhicules avait atteint 7,33 mds dollars en 2013 en baisse de 3,54%, alors que le nombre a totalisé 554.269 unités en baisse également de 8,43%.

Cette tendance baissière est expliquée par l’importance des stocks invendus en 2013 et la réorientation des dépenses des ménages. Les Algériens préfèrent épargner pour acheter des biens immobiliers au lieu du parc roulant. A cela, il faut ajouter la fin des rappels sur les salaires qui ont permis à beaucoup de fonctionnaires de dégager des excédents financiers importante.

Essaïd Wakli

Notez cet article