Conséquence ou coïncidence ? Alors que le monde entier ne parle que des attentats commis en France, la gendarmerie nationale a annoncé l’arrestation, à Oran de deux individus pour « apologie du terrorisme ».

Le première personne, âgée de 28 ans, a été interpellée dans la localité  de Belgaid, commune de Bir El Djir, en train de filmer, au moyen de son téléphone portable, une opération de démolition de constructions précaires. L’examen de la carte mémoire de son appareil téléphonique a permis  de relever des séquences vidéo d’actes terroristes perpétrés par l’organisation criminelle “Daesh” et des discours et chants à caractère subversif, indique un communiqué de la gendarmerie nationale.

Advertisement

Dans le même sillage, les enquêteurs ont interpellé un deuxième individu, âgé de 32 ans, et saisi, à son domicile sis dans la commune de Bir El Djir, des fascicules renseignant sur l’organisation de l’Etat islamique, plus célèbre sous l’acronyme de  «Daesh».

Avant-hier, c’est un terroriste présumé qui a été appréhendé à Bordj Bouarréridj. Des informations qui confirment ainsi que malgré les efforts déployés jusque-là, la lutte anti-terroriste n’a jamais cessé.

Essaïd Wakli