L’Algérie est classée parmi les plus gros pays consommateurs de pomme de terre avec une disponibilité alimentaire annuelle de plus de 111 kg/habitant.

Des chiffres qu’a donnés le ministre de l’agriculture Abdelkader Bouazghi, dimanche à Alger lors d’une journée nationale de la pomme de terre organisée par le Conseil national interprofessionnel de cette filière agricole.

Advertisement

Le ministre a affirmé que la demande nationale en pomme de terre est assurée à 100% par la production nationale qui avait atteint 47 millions de quintaux (qx) en 2017, contre 26 millions qx en 2009, avec un rendement de près de 310 qx/hectare. La stabilité du marché en ce qui concerne ce légume a permis, selon lui, de rassurer les agriculteurs en les encourageant à élargir les superficies cultivées qui sont passées de 105.121 hectares en 2009 à 148.692 hectares en 2017.

Par ailleurs, le ministre a fait valoir qu’outre son importance dans la sécurité alimentaire du pays, la filière de pomme de terre a un impact certain sur la croissance économique en général et sur le secteur agricole en particulier. Selon ses chiffres, la valeur de la production de pomme de terre a atteint 234 milliards de dinars en 2017, ce qui représente 8% de la production globale du secteur (production végétale et animale). Quant à sa contribution dans la lutte contre le chômage, cette filière engendre annuellement 60.000 emplois, selon le ministre.

Rédaction AF