2608 articles sont interdits d’importation durant l’année 2022 sauf sous conditions !

    0
    importation

    Algerie: Le Ministère du Commerce et de la Promotion des Exportations a achevé l’élaboration de la liste des matières et marchandises importées concernées par la redevance supplémentaire temporaire de protection du produit national, qui comprenait cette année 2 608 produits publiés sur 65 pages, couverts par la redevance à des taux variant entre 30 et 100 pour cent.

    La procédure continuera à être appliquée selon la nouvelle liste jusqu’au 31 décembre 2022, qui comprenait en premier lieu les produits de luxe et les substances nocives comme le vin et le tabac, et accordait des privilèges aux producteurs locaux et des exceptions aux pays qui ont des accords différentiels avec l’Algérie. .

    LA LISTE comprend de la mangue, de l’ananas, de la pistache et la plupart des produits de luxe

    La liste  comprenait 17 types de viandes vivantes pour tous les types de bétail, selon divers tarifs douaniers. La redevance supplémentaire temporaire qui leur était imposée était égale à 30 %, en plus de la viande animale congelée de divers types de bétail, ce qui équivalait à 21 types et a estimé le pourcentage de la redevance supplémentaire qui leur était imposée de 30 %.

    La liste comprenait également 36 types de viandes d’agneau et de volaille, qu’elles soient congelées ou fraîches, pour lesquelles le taux de droit imposé était égal à 70 pour cent, et 22 types d’abats d’animaux comestibles, qu’il s’agisse de moutons, de vaches, de chevaux ou d’oiseaux, à l’exception des ceux destinés à l’industrie pharmaceutique, où le pourcentage de la surtaxe spéciale est égal à La liste comprend les viandes et abats de volaille comestibles de toutes sortes, congelés et frais, et comprend 123 articles, dont les cuisses, les ailes et les poitrines de poulet. 70 pour cent.

    Encourager les produits locaux et les exceptions aux accords différentiels

    La liste comprend 59 autres types d’abats d’animaux équivalents au droit qui lui est imposé de 70%, 10 types de viandes en conserve, séchées et salées, 25 types de lait et de crème de lait non concentrés sans sucre ajouté, 8 types de beurre, la crème et le yaourt sucrés au cacao et aux fruits, le beurre et la crème extraits du lait, ainsi que la pâte d’enrobage fabriquée à partir de produits laitiers, de fromage coagulé en 12 variétés et de miel naturel.

    Les droits sur ces produits, lorsqu’ils sont importés d’un pays avec lequel nous avons un accord différentiel, sont équivalents à 30% et les frais des autres pays sont de 70% À la liste s’ajoutent les pommes de terre, les tomates fraîches, les oignons et autres types de légumes frais et surgelés coupés en sandwichs, où leurs droits sont équivalents à 100 %, sauf pour les pays qui nous lient. Il a un accord différentiel, par lequel la redevance est réduite à 30 %.

    Quant aux légumes hachés, leurs frais sont égaux à 70 %, les légumes en conserve, séchés, hachés et cuits égaux à 70 %, les noix de coco et certains types de noix et de pistaches, dont les frais sont égaux à 30 %, et les dattes, les ananas, les avocats et les mangues, qu’ils soient frais ou surgelés, avec des frais allant jusqu’à 100 %.

    Les redevances pour les agrumes du 1er juillet au 30 septembre sont équivalentes à 100 %, et pour les raisins frais du 1er décembre au 31 mai, le même pourcentage, tandis que le droit pour les raisins secs est égal à 30 %, en plus de certaines variétés ensoleillées, les cerises et pommes.

    La liste comprenait des produits liés à la conservation du poisson comestible, des noix sans cacao, dont les frais s’élevaient à 70%, du chocolat, dont les frais étaient égaux à 30% et des pays non différenciés à 70%, des extraits de miel, de la farine, de la farine, des aliments hachés pâtes farcies avec de la viande et des produits à base de céréales, produits améliorés pour le pain et les bonbons, tomates. champignons et diverses variétés de confitures et de soupes.

    La liste comprenait également les eaux minérales, gazeuses et sucrées, dont les frais s’élevaient à 70 %, les vins de raisin et les boissons alcoolisées, dont les frais supplémentaires s’élevaient à 100 %, ainsi que divers types de cigarettes.

    La liste comprenait des ustensiles de ménage dont les redevances équivalaient à 60 %, du matériel de construction, des plastiques, des colonnes de formes diverses, du papier cartonné dont les redevances s’élevaient à 30 %, des sacs, des brochures et des chutes de carton, du fil de coton et des tapis textiles, dont les honoraires s’élèvent à 60 %, et certains articles d’habillement, housses, emballages électriques, sacs et chaussures, et chaussures avec leurs divers composants. .

    Les frais pour la céramique et certaines pièces d’ameublement ont rapporté 60 %, ainsi que les ustensiles ménagers et certains accessoires de machines. En contrepartie, les frais pour certains accessoires pour voitures, vélos sans moteur, remorques et semi-remorques non automobiles sont de 30 %. , et pour les yachts et les navires, leurs frais sont égaux à 60 %.

    Article précédent13 mille milliards encourus par Chakib Khelil dans des affaires suspectes !
    Article suivantLe premier commentaire de Guardiola après l’élimination de Mahrez de la Coupe d’Afrique des Nations