blank

Les prix du tubercule ont atteint les 180 DA le kilogramme, poussant l’Association de Protection et d’Orientation du Consommateur et son Environnement (APOCE) à lancer une campagne de boycott pour faire baisser les prix. Il faut souligner que la pomme de terre qui constitue l’aliment le plus consommé par les Algériens n’a jamais atteint ce prix depuis l’indépendance.

Dans un post Facebook, l’APOCE a appelé les consommateurs à se passer tant que possible de ce tubercule ou au moins se militer à des quantités très réduites, afin de provoquer une baisse des prix par effet de pression.

Toujours selon l’APOCE, les prix ont atteint le plafond dans certaines régions où sont prix a atteint et parfois même dépassé les 180 DA le kilogramme, ce qui est insoutenable pour la majorité des familles algériennes.

L’association a, par ailleurs, appelé le gouvernement à fixer le prix de la pomme de terre de sorte que tout le monde trouve son compte et a exprimé sa disposition à contribuer pour l’établissement d’une feuille de route pour sa concrétisation.

Article précédentPr Abderrahmane Mebtoul : « La cherté de la vie menace la cohésion sociale et la sécurité nationale »
Article suivantIncident de Bouira : l’imam présente ses excuses aux habitants de M’Chedallah (vidéo)