L’Algérie subit une campagne de chantage, notamment de la part de l’Egypte et de certains pays du Golfe

0
Algerie egypte
Advertisement

Une controverse a fait surface sur la possibilité de reporter le sommet arabe en Algérie, en particulier avec ce qui est diffusé par les partis diplomatiques en Égypte promouvant cette proposition, selon ce qui a été diffusé dans les médias.

Le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a affirmé que l’ Algérie est prête à tenir le sommet arabe, à partir du 1er novembre prochain.

Des sources médiatique ont révélé qu’un consensus Egypto-Golfe sur la difficulté de tenir le sommet arabe en Algérie à la date précisée.

Un diplomate égyptien a déclaré que certains pays du Golfe sont réticents à tenir le sommet arabe en raison des « positions de l’Algérie envers l’Iran au cours de la dernière période, qui a été loin dans ses relations avec l’Iran de la tension qui le lie à certains pays du Golfe. des pays. »

Au milieu de cette controverse, le chef de la Société pour le mouvement de la paix, Nacer Hamaddouche, a déclaré dans une déclaration que plusieurs pays font pression pour empêcher l’Algérie d’accueillir le sommet arabe.

Il estime que : « En se penchant sur les dossiers controversés, l’Egypte semble mener cette pression car c’est aussi le pays siège, et elle s’est toujours fâchée contre l’Algérie dans quelque rôle qu’elle joue, notamment dans le dossier de la question palestinienne ». que l’Égypte veut monopoliser et négocier avec elle, elle se croise dans des dossiers comme certains pays du Golfe, comme la position sur l’Iran et la Syrie et la normalisation, comme les Émirats arabes unis et l’Arabie saoudite, et bien sûr le Maroc est l’un des pays qui a le plus profité de la perturbation de tout retour en Algérie dans les questions régionales, en particulier dans ce contexte historique et l’escalade des différends et des affrontements avec celui-ci.

Le chef du Hamas estime, lors de sa déclaration au site Internet de Londres, que ce qui est évoqué à propos du report du sommet arabe est une campagne de chantage contre l’Algérie.

Il a ajouté: « Il y a une campagne pour faire chanter l’Algérie de ses positions initiales vers certains dossiers litigieux avec certains pays arabes, notamment la question de la normalisation et la position sur la résistance, et le différend avec le Maroc sur le Sahara occidental. La réunification arabe, y compris ses tentatives de remettre la Syrie dans l’étreinte arabe et son retour à son siège naturel au sein de la Ligue arabe, et la non-acceptation par certains pays arabes des limites de la relation de l’Algérie avec l’Iran, en plus du différend avec certains pays sur l’approche pour résoudre la crise libyenne.

Article précédentUne centrale nucléaire en Algérie, C’est ce que la Russie va faire pour garder l’Algérie à ses côtés
Article suivantEnergie: Baisse du prix du brut algérien sur le marché mondial