Le Maroc subit 3 revers d' »Israël » : tensions diplomatiques exacerbées

    0
    Nasser Bourita

    Le Maroc subit actuellement trois coups durs de la part d' »Israël », selon une récente révélation d’un média. Malgré la nécessité d’une assistance pour surmonter les crises auxquelles il fait face, « Israël » refuse de fournir une aide quelconque au Maroc.

    Dans un article publié sur le site « Al-Quds Al-Arabi », le journaliste et écrivain marocain Hussein Majdoubi explique que la première frappe est survenue lorsque l’occupation israélienne a provoqué une montée des tensions avec l’Algérie, menaçant de guerre et de fermer son espace aérien à l’aviation marocaine.

    Cette tension a été causée par les menaces du ministre des Affaires étrangères d’occupation, Yair Lapid, qui a évoqué l’Algérie depuis Rabat en août 2021.

    La deuxième frappe, selon l’article, est due au refus d’Israël d’adopter la proposition marocaine concernant le Sahara Occidental, qui a choqué l’opinion publique marocaine.

    La troisième frappe, quant à elle, est liée au programme Pegasus, une crise qui a entraîné une tension avec l’Union européenne. En effet, « Israël » a refusé de délivrer un certificat pour que le Maroc ne puisse pas acheter ce programme, ce qui a créé un malaise dans les relations entre les deux partenaires. Cette crise est d’autant plus importante pour le Maroc, car l’Union européenne est son principal partenaire économique et politique.

    Majdoubi estime que les actions de l’occupation israélienne ont causé des problèmes épineux dans les relations internationales du Maroc, et que les partisans de la normalisation n’ont pas été en mesure de fournir une explication convaincante à ces actions.

    Ainsi, il semblerait que la normalisation avec « Israël » n’ait pas été bénéfique pour le Maroc, mais plutôt un fardeau supplémentaire dans des moments difficiles. Les Marocains sont en droit de se poser des questions quant à la nécessité de cette normalisation, en particulier lorsqu’elle n’apporte pas les avantages escomptés et provoque des tensions avec des partenaires majeurs.

    Article précédentL’usine automobile « Fiat » en Algérie se prépare à produire sa première voiture dans les prochains jours
    Article suivantLa France en colère contre Hollywood après la dénonciation des pratiques de son armée en Afrique dans le film « Black Panther »