L’ONU appelle le Maroc à cesser ses violations au Sahara Occidental

    0
    L'ONU appelle le Maroc à cesser ses violations au Sahara Occidental

    Le Haut-Commissaire des Nations unies, Volkar Türk, a appelé le Maroc à mettre fin aux violations et au respect des libertés sur le territoire du Sahara Occidental dans son rapport périodique à la 52e session publique du Conseil des droits de l’homme. Cette référence explicite au Maroc souligne les tensions diplomatiques croissantes dans la région.

    Le Front Polisario, représentant officiel du peuple sahraoui, remporte des victoires diplomatiques successives aux dépens du Royaume du Maroc, avec le chef de la politique étrangère de l’Union européenne, Josep Borrell, démentant récemment les allégations de coopération entre des groupes terroristes et le Front Polisario. La France a également refusé de reconnaître la prétendue « marocanité » du Sahara Occidental lors d’une visite de la ministre française des Affaires étrangères, Catherine Colonna, à Rabat.

    Malgré la normalisation de ses relations avec le Maroc, l’Etat d’occupation israélien refuse également de reconnaître la « marocanité » du Sahara Occidental. L’ambassadeur de Russie en Algérie, Valerian Shuvaev, a révélé que Moscou soutenait le processus initié par les Nations unies et estimait qu’une solution politique était possible sous les auspices de l’Organisation des Nations unies.

    L’ambassadrice américaine en Algérie, Elizabeth Moore Aubin, a confirmé que les États-Unis partageaient la même vision que l’Algérie concernant le dossier sahraoui, soutenant une solution politique dans le cadre des Nations unies et de l’envoyé personnel du Secrétaire général, Stephen de Mistura.

    La situation au Sahara Occidental reste tendue, avec des appels internationaux à mettre fin aux violations et au respect des libertés sur le territoire. Il est clair que les Nations unies jouent un rôle important dans la résolution de cette crise diplomatique.

    Article précédentLe chef d’Al-Qaïda dans le Maghreb parle de l’activité de l’organisation lors d’une interview avec une chaîne française officielle
    Article suivantLe Maroc inaugure sa première usine de cannabis