Mohamed Raouraoua reviendra-t-il à la présidence de la Fédération algérienne de football ?

0
Mohamed Raouraoua
Advertisement

Algérie Foot: L’ambiguïté de la scène perdure au sommet de la pyramide de la Fédération algérienne de football « FAF », après l’exclusion de la sélection nationale face à la sélection camerounaise lors des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022, et la décision du chef de l’instance, Charafeddine Amara, à démissionner, ce qui a ouvert la porte toute grande pour proposer plusieurs noms désignés pour diriger un navire du FAF à l’avenir, et l’un d’eux est Mohamed Raouraoua.

le journaliste algérien Abdelmalek Addad a révélé dans un post sur sa page Facebook que ce sont plusieurs décideurs qui proposent à l’ancien président de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua, de revenir sur le devant de la scène à l’heure actuelle et de diriger la « FAF » lors de l’étape suivante.

Le journaliste a déclaré que ces partis ont un consensus sur le fait que Raouraoua est l’homme qu’il faut dans l’étape actuelle afin d’assainir les abords de l’instance du football et du football algérien en général, avec des réformes majeures.

La même source ajoute que tous les candidats à la présidence de la FAF ou ceux qui ont l’intention de succéder à l’actuel président de la Fédération algérienne, Charafeddine Amara, se rétracteront et soutiendront la décision de renvoyer Raouraoua à la FAF.

La même source a confirmé que « Raouraoua a répondu à cette demande en lui donnant l’occasion de réfléchir à la question, et il y a de fortes chances qu’il donne son accord pour revenir à la présidence de la Fédération algérienne de football ».

L’autorité du football est témoin d’un état de confusion après l’exclusion de l’équipe nationale des qualifications pour la phase finale de la Coupe du monde, cette exclusion ayant été immédiatement suivie par l’annonce de son départ par Charafeddine Amara, malgré la courte période de son emprise sur les questions en le « Faf ».

La phase post-exclusion a été marquée par des hauts et des bas entre le président de la fédération et les membres du bureau fédéral, qui ont refusé de laisser la direction de la fédération également avec le président.

Article précédentDe nouveaux détails dans l’affaire du choix de Houssem Aouar pour représenter l’équipe d’alger
Article suivantFootball : Eto’o menace, une nouvelle fois, Belmadi de poursuites