Révolution Entrepreneuriale en Algérie : Créer son Entreprise en Trois Jours, le Nouveau Défi

0
Révolution Entrepreneuriale en Algérie : Créer son Entreprise en Trois Jours, le Nouveau Défi

Dans l’ombre des préjugés qui ont longtemps éclipsé le climat des affaires en Algérie, une révolution entrepreneuriale discrète mais percutante est en train de changer la donne. Un entrepreneur franco-algérien, Raibed Tahri, vient de partager une découverte éblouissante : il est désormais possible de « créer son entreprise en trois jours » en Algérie. Plongeons dans cette transformation inattendue.

Un Nouveau Monde Entrepreneurial en Algérie

Le constat de Raibed Tahri, fondateur de la marque à succès Pap&Pille en France, après son récent séjour en Algérie, est clair : le pays connaît une révolution entrepreneuriale. La source de cette émerveillement réside dans les réformes audacieuses introduites dans le cadre de la loi sur l’auto-entrepreneur, promulguée en décembre 2022.

L’une des mesures phares de cette loi est la possibilité pour les salariés de bénéficier d’un congé spécifique pour lancer leur entreprise. Un pas significatif vers l’encouragement de l’entrepreneuriat des jeunes. Mais le véritable coup de génie réside dans la digitalisation complète du processus de création d’entreprise, accessible via le site de l’Agence nationale de l’auto-entrepreneur (www.anae.dz).

L’Aube d’une Entreprise en Trois Jours

Raibed Tahri témoigne de sa propre expérience, affirmant qu’en trois jours, tout aspirant entrepreneur peut obtenir sa carte d’auto-entrepreneur et lancer son activité. Ce délai record contraste vivement avec les normes bureaucratiques d’antan. Plus qu’une réduction du temps, c’est une ouverture vers l’avenir, une opportunité de tester des idées à moindre coût, sans les entraves administratives habituelles.

Dans une vidéo accompagnant son post, Raibed Tahri donne la parole à Yacine Oualid, le ministre des Start-up en Algérie. Ce dernier confirme que tout le processus est dématérialisé, de l’obtention du statut d’auto-entrepreneur à l’obtention de la sécurité sociale et du numéro fiscal. Une révolution numérique qui déverrouille les portes de l’entrepreneuriat.

Le Statut d’Auto-Entrepreneur : Une Aile pour les Idées

Actuellement couvrant 1300 activités, le statut d’auto-entrepreneur en Algérie offre une flexibilité et une accessibilité sans précédent. Les entrepreneurs ne sont imposés qu’à 0,5% s’ils ne dépassent pas un chiffre d’affaires de 5 millions de dinars sur trois exercices successifs. Une incitation fiscale qui renforce l’attrait de cette nouvelle ère entrepreneuriale.

Yacine Oualid souligne que l’Algérie, avec son marché ouvert et ses secteurs inexploités, est une terre d’opportunités. Il fait appel à la diaspora algérienne à l’étranger, les encourageant à contribuer à la transformation du pays. Un message fort : « Il n’y a plus d’excuses maintenant », déclare Raibed Tahri, soulignant le potentiel inexploré de l’Algérie.

Vers une Transformation Économique et Sociale

Cette révolution entrepreneuriale ne se limite pas à la création d’entreprises, elle promet une transformation économique et sociale. La possibilité de tester des idées sans entraves majeures peut catalyser l’innovation et diversifier les secteurs d’activité en Algérie.

En conclusion, le récit de Raibed Tahri et la réforme audacieuse du gouvernement algérien ouvrent une nouvelle ère pour les entrepreneurs. Créer son entreprise en trois jours devient une réalité en Algérie, défiant les attentes et offrant une opportunité unique. L’Algérie est prête à s’affirmer sur la scène entrepreneuriale mondiale, et cette révolution silencieuse pourrait bien être le catalyseur qui la propulse vers de nouveaux horizons.

Article précédentAir Algérie en Pleine Expansion : Plus de Sièges et des Promotions à l’Horizon 2024
Article suivantRenaissance Automobile à Tidjelabine : Un Marché Mythique Rouvre ses Portes