Le ciel algérien s’ouvre finalement. Mais pas encore au privé. Puisque seule Tassili Airlines est autorisée à exploiter 11 lignes intérieures. La compagnie aérienne, filiale de Sonatrach, va donc proposer ses services aux voyageurs algériens qui se plaignaient depuis des années les prestations médiocres d’Air Algérie. D’après les explications fournies par la radio nationale, les autorités en charge de la navigation aérienne ont autorisé, à partir du mois de mars prochain, la compagnie à desservir 11 aéroports nationaux dès le mois de mars prochain.

Il s’agit d’Alger, Oran, Béjaïa, Constantine, Annaba, Adrar, Ouargla, Béchar, Tamanrasset, Illizi et Tlemcen. Créée en 1997 conjointement par Air Algérie et Sonatrach, Tassili Airlines s’occupait, jusque-là, uniquement du transport des travailleurs de la compagnie pétrolière au Sud. Par la suite, Tassili Airlines a été rachetée totalement par Sonatrach en 2005. Elle compte actuellement une dizaine d’avions moyens-courriers. Cette ouverture va permettre de créer une certaine concurrence dans le domaine du transport aérien. Une concurrence qui ne manquera pas d’influencer sur les prix des billets d’avions qui demeurent, au grand dam des algériens, très élevés.

E. W.