Le corps d’un harraga algérien a été repêché près d’un bateau à la dérive par les gardes-côtes italiens vendredi. Trois personnes ont pu être secourues, mais neuf autres sont toujours portées disparues.

Le corps d’un harraga algérien a été repêché vendredi au sud-ouest de la Sardaigne (Italie). Les gardes-côtes italiens sont toujours à la recherche de neuf disparus, a rapporté l’agence italienne Agi.

Advertisement

Les trois rescapés ont appelé à l’aide jeudi. Ils ont pu être secourus par les gardes-côtes. Dix autres, se trouvant sur la même embarcation, ont plongé avant l’arrivée des secours pour tenter de gagner la côte à la nage.

La même source a indiqué que les migrants seraient partis du nord-est de l’Algérie, effectuant un voyage d’une douzaine d’heures, à l’instar de nombreux clandestins. Une soixantaine de migrants sont notamment arrivés en Sardaigne via cet itinéraire la semaine dernière, rapportent les médias italiens.