Revue de presse. Programme Marhaba : L’Algérie contée aux diplomates étrangers

    0
    MAE Algérie
    Advertisement

    Dès demain et jusqu’au 25 octobre, les diplomates étrangers en poste à Alger rompront avec les activités classiques liées à leurs missions. Le ministère algérien des Affaires étrangères met à leur profit un programme d’animation dénommé Marhaba. Un programme qui se déclinera en un menu varié des facettes socioéconomiques et culturelles dont recèle le pays.

    Diplomate à la compétence avérée, Ramtane Lamamara insuffle un dynamisme à l’activité diplomatique, réduite, du temps de Medelci, à sa plus simple expression. Lamamara, du moins, ne lésine pas sur l’initiative pour lifter l’image de l’Algérie.

    Le programme Marhaba, que son département a élaboré au profit des diplomates étrangers, participe de cette envie de faire connaître l’Algérie dont l’image risque de se confondre avec ces niches de Daesh signalées en Haute-Kabylie. Outre les principes de la politique étrangère de l’Algérie, le programme en question prétend partager l’histoire, la culture, la civilisation et la politique énergétique du pays.

    L’annonce du lancement du programme Marhaba a été faite, hier mercredi, par le directeur général de l’Institut diplomatique et des relations internationales (IDRI), Mohamed Abdelaziz Bouguetaïa, à l’occasion de la célébration de la Journée nationale de la diplomatie. Selon ce diplomate, le programme vise à faciliter l’intégration des nouveaux diplomates étrangers. «Le ministère des Affaires étrangères souhaite pérenniser ce cadre, afin d’ancrer une dynamique d’amitié et d’interactivité entre l’Algérie et les diplomates étrangers et nous sommes convaincus que cette initiative aura un large écho et qu’au fil du temps, elle deviendra un des signes distinctifs de la vie diplomatique en Algérie», a affirmé Bouguetaïa.

    Lire la suite sur Le Soir

    Article précédentAlger : Le procès du blogueur Tarek Mameri renvoyé
    Article suivantRevue de presse. Ali Haddad en lice pour présider un FCE en lambeaux