L’Algérie a été officiellement invitée par le Président de la République française, François Hollande, à participer aux festivités du 14 juillet, une fête nationale en France. Selon plusieurs sources médiatiques françaises, l’Algérie figure parmi les 80 pays invités par les autorités françaises à participer au traditionnel défilé militaire du 14 juillet.

Cette invitation s’inscrit dans le cadre de la commémorations du centenaire de la Grande Guerre de 1914. L’Algérie est considérée comme un pays dont les ressortissants ont joué un rôle majeur dans cette première guerre mondiale. Colonie française à cette époque, des sources historiques précisent que pas moins de 173 000 Algériens ont été mobilisés pour cette guerre.  Au moins 23 000 d’entre eux ont tués dans les tranchées. Si l’Algérie accepte cette invitation, des unités de l’armée algérienne devraient donc défiler sur les Champs-Élysées.

Selon le quotidien régional français Ouest-France, comme tous les pays invités, l’Algérie devra envoyer à Paris « une petite délégation de trois militaires dont un porte-drapeau (drapeau national), qui ne défilera pas mais prendra part à l’animation d’ouverture ». D’autre part, la présence d’un « représentant du gouvernement (ministre de la Défense par exemple) » est également souhaitée, précise la même source.

Ceci dit, la perspective de voir des militaires algériens dans un défilé sur les Champs-Élysées a scandalisé de nombreux français. Plusieurs blogs et médias participatifs français ont dénoncé cette invitation adressée à l’Algérie. Sur les réseaux sociaux et les forums des sites internet des médias français, des commentateurs ont même considéré la présence de militaires algériens dans les cérémonies de commémoration du 14 juillet comme une « provocation », voire une atteinte à la « souveraineté de la France » !  « Depuis son avènement en mai 2012, les drapeaux algériens inondent nos rues à chaque occasion (élection présidentielle, matches de foot, mariages musulmans, manifestations d’extrême gauche «Antifas»…) Ils sont brandis aux cris belliqueux de «Allahu Akbar» ou injurieux pour la nation française, le tout dans une ambiance tonitruante qui s’achève régulièrement -et impunément- par du vandalisme et les agressions des pouvoirs publics. La patience des Français a des limites », a affirmé sans aucune gêne une blogueuse française selon laquelle « la France ne lui doit à l’Algérie ni « reconnaissance » ni « gratitude » mais souffrance et désolation ».

La présence de l’Algérie au défilé du 14 juillet fait tellement scandale en France qu’une pétition publique a été officiellement lancée. Son titre est suffisamment fort pour comprendre les revendications des signataires : « Non à l’Algérie le 14 juillet ». Une lettre a été aussi adressée à François Hollande pour annuler cette invitation adressée à l’Algérie et sur plusieurs forums des médias français, de violents commentaires s’enchaînent pour condamner la présence de l’armée algérienne sur les Champs-Élysées. De son côté, l’Algérie n’a nullement confirmé qu’elle accepte de participer au défilé du 14 juillet. Pour l’heure, aucun responsable algérien ne s’est prononcé sur ce délicat sujet…

Notez cet article