Le tribunal d’Annaba a prononcé,  lundi 17 septembre, deux condamnations à six  mois de prison ferme assortis d’une amende de 20.000 dinars à l’encontre de deux individus poursuivis après la diffusion d’une vidéo montrant un enfant migrant subsaharien maltraité.

Le premier à été condamné pour “coups volontaires” portés sur un mineur, le deuxième pour avoir “filmé et posté la vidéo sur le web”, alors qu’un troisième individu a été acquitté, selon la même source.

Advertisement

L’affaire remonte au 11 juillet 2018, lorsqu’une vidéo a été diffusée sur internet montrant un enfant âgé de six ans de nationalité d’un pays africain se faire insulter et frapper (giflé) par un adulte dans une station de bus à Annaba .

Rédaction AF