ar 150x150 - L'Algérie a acheté pour 16 milliards de dollars d'armement russe en 5 ans*

Les contrats d’armements conclus par l’Algérie au cours des cinq dernières années ont avoisiné les 16 milliards de dollars. Le plus grand marché est celui conclu à l’occasion de la visite de l’ex-Président russe, Vladimir Poutine, avec l’achat d’une dizaine d’avions, notamment des Mig.

Advertisement

L’Algérie a décidé selon le quotidien algérien elkhabar d’acheter deux navires de guerre, à la place des frégates qu’elle comptait acquérir auprès de la Russie, après des négociations avec la partie russe ayant démarré en 2006, au moment de la mise en place d’une coopération militaire entre les deux pays, en attendant les négociations pour l’achat de trois autres navires de guerre.

Elle a ainsi signé un marché avec la Russie, comportant l’achat de deux navires de guerre de type tigre, une information confirmée par l’usine d’armement implantée à kaliningrad.

Ce nouveau marché vient remplacer un autre marché pour l’importation de frégates maritimes russes, au sujet desquels l’Algérie s’est désistée, en décidant de leur substituer les deux navires précités d’une valeur de 700 millions de dollars.

L’Algérie figure ainsi parmi les plus importants importateurs d’armes de Russie au cours de la dernière période. L’augmentation du budget de la défense nationale en 2011 à plus de sept milliards de dollars, a permis de signer une série de marchés d’armements d’une valeur de 16 milliards de dollars, dont deux marchés de 13 milliards de dollars avec la Russie, constitués de dispositifs de missiles, d’anti-missiles, de défense aérienne, de chars, et d’avions d’entraînement.

Par ailleurs, l’Algérie se fera livrer en 2011-2012, des avions de combat, une panoplie de techniques maritimes et militaires…ainsi que des avions militaires, des missiles et 23 mille camions militaires au profit de l’armée algérienne. Elle procèdera également à la modernisation de deux sous-marins qu’elle a acquis précédemment de Russie, ajoute le quotidien algérien.

(gnet.tn)
(*) Le titre est de la rédaction