Après la Banque Mondiale la semaine dernière, le FMI révise à son tour ses prévisions à la baisse pour l’Algérie Le taux de croissance du Produit intérieur brut réel  de l’Algérie devrait s’établir à 2,5% en 2018, prévoit le Fonds monétaire international (FMI) dans son nouveau rapport sur les perspectives économiques mondiales publié ce mardi 9 octobre.

Le FMI révise  ainsi à la baisse sa prévision de croissance pour l’année de 2018, puisqu’il prévoyait un taux de croissance du PIB réel en 2018 de l’ordre 3% dans son rapport publié en avril dernier. L’institution internationale prévoit en outre un taux de croissance de 2,7% pour l’Algérie en 2019, et de 0,5% en 2023.

Advertisement

La croissance économique de l’Algérie s’est pour rappel établie à 1,4% en 2017, indique l’institution de Bretton Woods.

Le taux de chômage, qui s’était établi à 11,7% en 2017, devrait diminuer très légèrement en 2018 pour s’établir à 11,6% avant de passer à 12.3% de chômage en 2019, prévoit l’institution internationale.

Le taux d’inflation de l’Algérie devrait quant à lui s’établir à 6,5% en 2018, prévoit le FMI, en hausse par rapport aux 5,6% d’inflation en 2017. L’inflation devrait continuer d’augmenter l’année suivante dans des proportions normales malgré le recours à la planche à billets, puisque le FMI prévoit un taux de 6,7% pour l’Algérie en 2019.

Rédaction AF