Le Président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, s’est montré serein au sujet des réserves formulées par la fédération burkinabé concernant la participation du joueur algérien, Madjid Bougherra, au match qualificatif au Mondial 2014. Le 19 novembre dernier à Blida, les Verts ont arraché leur victoire (1 – 0), de manière correcte. 

Les burkinabés ont estimé que Bougherra avait écopé d’un second carton jaune, lors du match aller, disputé à Ouagadougou, durant le mois d’octobre dernier (le premier il l’avait reçu contre le Mali), non inscrit par l’arbitre sur la feuille de match, qui lui interdit de participer à la rencontre retour. Ce qui est, selon Raouraoua, infondé, puisque il n’y a nulle inscription sur le document en question (feuille de match), seule référence en la matière.

«Nous sommes sereins et tranquilles. Nous sommes au Mondial et Bougherra n’était pas suspendu pour le match Algérie – Burkina Faso», a déclaré hier le Président de la FAF. «Les Burkinabés ont consulté le système automatique des cartons de la FIFA qui est actualisé au lendemain de chaque match. Ils l’ont visité après la rencontre et le système a été mis à jour, donc Bougherra avait deux cartons jaunes après la rencontre et non pas avant. Après que l’arbitre et le commissaire au match aient envoyé leur rapport, les pages sont traitées immédiatement et le lendemain matin, toutes les statistiques sont mises à jour. Si vous lisez le système la veille d’un match, vous avez une situation, si vous le lisez le lendemain une fois que les feuilles de match sont arrivées à la FIFA, ce système est mis à jour et par conséquent vous pouvez avoir une situation différente, ce qui est le cas avec Bougherra.

La FIFA fait son travail et ceux qui consultent en retard le système des cartons commettent des erreurs», a-t-il expliqué dans des propos repris par l’APS. Pour Raouraoua, il n’y a aucun doute. Bougherra avait le droit de disputer ce match retour. Mieux encore, le premier responsable du football algérien a indiqué que le défenseur algérien aura même le droit de jouer le premier match de la Coupe du Monde puisque la FIFA a décidé d’effacer les cartons jaunes des joueurs participants.

 Elyas Nour

Article précédentAlgérie : lorsqu’un ballon rond remplace tout un gouvernement
Article suivantL’islam et les mosquées jugés « illégaux » en Angola