La romancière et poétesse, Dihya Lwiz, est décédée, vendredi matin, à Ighzer-Amokrane, dans la wilaya de Béjaïa. De son vrai nom Louiza Aouzellague, l’écrivaine avait 32 ans. Elle souffrait d’une longue maladie.

Dihya Louize, très active sur les réseaux sociaux, avait édité deux romans en arabe, deux en tamazight et écrit de nombreux textes poétiques dans les deux langues. Elle est récipiendaire du prix Mohamed-Dib pour un roman en tamazight intitulé «Gar igenni d tmurt» (Entre ciel et terre).

De nombreux écrivains, journalistes et simples citoyens ont rendu hommage à la talentueuse écrivaine.

R.A.