La brigade de  la gendarmerie de Bouguirat est parvenue,  samedi dernier, à déjouer  une tentative de commercialisation d’un arsenal au niveau de la forêt d’Ain Sidi-Cherif, à Mascara (Mostaganem).

Trafic1 - Trafic d’arme: un réseau démantelé dans la région de Mostaganem
Trois individus ont été interpellés dans cette affaire/ DR

Advertisement

Selon des données communiquées par la cellule de communication de la Gendarmerie nationale, les enquêteurs qui pistaient cette filière étaient en possession de précieux renseignements faisant état de l’existence d’un réseau de trafic d’armes de chasse et de munitions activant dans l’ouest du pays, notamment à Oran, Tlemcen, Aïn Témouchent, Sidi Bel-Abbès arrivant Mostaganem.

En effet, les gendarmes ont été mobilisés le jour de la livraison. Par ailleurs, un dispositif a été mis en place dans le but d’interpeller les auteurs en flagrant délit. Le même jour, aux environs de 19 heures, le principal mis en cause, en l’occurrence T. N, s’est présenté sur le lieu du rendez-vous à bord d’un véhicule de marque Maruti.

Conduit par le nommé B. A, accompagné d’un troisième membre du réseau, le nommé T. S, ainsi que d’un enfant âgé de 4 ans, fils de l’un des auteurs, le véhicule a immédiatement été neutralisé et cerné par les gendarmes qui étaient en embuscade.

L’intervention musclée des enquêteurs a abouti sur le champ à l’arrestation des suspects qui n’ont opposé aucune résistance devant l’effet de surprise. D’autre part, la fouille du véhicule a permis la saisie d’un pistolet de fabrication artisanale et de 1 000 cartouches de calibre 16 et 12. Les suspects sont finalement passés aux aveux.

Un important stock de munitions

Suite à quoi, les investigations ont donné lieu à la perquisition du domicile du nommé T.M, où les gendarmes ont procédé à la saisie de 19 cartouches avec 287 billes en acier, et ont interpellé le nommé B. B, ayant acquis auprès du groupe, selon les déclarations de T. M, la quantité de 1 000 grammes de poudre noire et de 200 capsules. La fouille du domicile de ce dernier mènera alors au démantèlement d’un atelier clandestin, où armes artisanales et munitions sont au quotidien acheminées frauduleusement vers les foyers de chasse.

A cet effet, les trois individus ont été placés sous mandat de dépôt et écroués, alors que les deux autres auteurs ont été placés sous contrôle judiciaire en attendant l’instruction judiciaire de l’affaire. Il ne se passe pas un jour sans que les gendarmes ne tombent sur des trafiquants d’armes, mais aussi sur la détention de fusils de chasse sans autorisation de port d’armes.

Surtout en cette période de la chasse où les trafiquants surgissent de partout pour proposer ces produits à des prix exorbitants. Mais, rares sont ceux qui font long feu.

Synthèse NK