Djamal Chaab, un chômeur algérien de 43 ans s’est immolé devant une agence pôle emploi de Nantes, en France, mercredi dernier. Il a succombé à ses brûlures.

Cet incident est survenu après que l’homme ait découvert qu’il avait été sanctionné par l’organisme pour cause de travail au noir.

M. Chaab a perçu des allocations du pôle emploi de Nantes tout en recevant le salaire d’un poste qu’il n’avait pas déclaré aux services de l’organisme. Il obtint donc une double peine : une réclamation du trop-perçu et un refus de pouvoir bénéficier à nouveau des droits de chômage.

Chaque année, cet Algérien en possession de papiers français se rendait à Nantes pour toucher diverses allocations.

Les pompiers et les policiers, alertés par l’organisme que l’homme avait prévenu de ses intentions, n’ont pas pu lui venir en aide.

Lire la suite

Notez cet article