Après la corruption, le détournement des deniers publics, le gaspillage est l’autre menace qui plombe l’avenir de l’Algérie. Le président de la Fondation nationale pour la promotion de la santé et le développement de la recherche (FOREM), Mustapha Khiati, vient de jeter un véritable pavé dans la marre en révélant les conclusions d’une enquête glaçante : les Algériens jettent dans leurs poubelles annuellement… 40 millions de dollars de pain.

40 millions de dollars, une somme gigantesque avec laquelle on aurait pu construire des usines, des logements ou des hôpitaux dans plusieurs régions isolées, pauvres et précaires. Mais au-lieu de cela, ces 40 millions de dollars se retrouvent dans nos poubelles ! Il faut savoir que chaque jour les Algériens dépensent au moins un milliard de centimes pour acheter du pain, nous apprend la même source citée par la Radio Chaîne III.  De son côté, le Président de l’office interprofessionnel des céréales, Mohamed Belabdi a expliqué que ce gaspillage est dû au prix abordable du pain en Algérie où les citoyens ne font aucun effort pour rationaliser la consommation du pain. Pour sa part, Abdenour Hadji, directeur central au ministère du Commerce, a confié à la même Radio que le seul moyen d’empêcher ce gaspillage est d’élever le prix du pain.