Le gouvernement Abdemalek Sellal va quelque peu changer de visages. Certaines figures ont quitté exécutif tandis que d’autres noms vont s’ajouter aux actuels ministres. C’est ce qu’a donné le nouveau remaniement ministériel décidé par la présidence de la République.

Ainsi, des figures importantes du gouvernement quittent leurs postes. Tayeb Belaïz, nommé conseiller à la présidence de la République, est remplacé au poste de ministre de l’Intérieur par Nouredine Badoui. Cela tandis que la ministre de la Culture, Nadia Labidi, au centre d’une polémique pour des soupçons de corruption, est limogée. Elle est remplacée par Azedine Mihoubi, jusque-là président du haut conseil de la langue arabe.

Advertisement

De son coté, Youcef Yousfi cède sa place de ministre de l’Energie à Salah Khebri. De même que Zahra Derdoui sera remplacée au poste de ministre de la Poste et des technologies de l’Information et de la Communication par Houda Feraoun.

Le très médiatique expert, Abderrehmane Benkhalfa, ancien délégué général de l’Abef (Association des banques et établissements financiers) est nommé ministre des Finances à la place de Mohamed Djellab, dont le mandat n’a pas dépassé une année.

Amar Ghoul change encore une fois de portefeuille. Le président de Taj est nommé ministre du Tourisme et de l’aménagement du territoire. Il remplacera Nouria Zerhouni. Le poste de ministre des Transports sera désormais occupé par Boudjema Telaï.

De nouvelles figures entrent au gouvernement. Tahar Hadjar, recteur de l’Université d’Alger, est nommé ministre de l’Enseignement supérieur. Tahar Khaoua, juque-là chef du groupe parlementaire du FLN, est quant à lui désigné ministre chargé des Relations avec le parlement. Houda Feraoun remplacera Zahra Derdouri au poste de ministre de la Poste et des TIC. De son coté, l’ancien secrétaire général du ministère de l’intérieur, Abdelkader Ouali, est nommé ministre des Travaux Publics, en remplacement de Abdelkader Kadi, nommé à l’Agriculture.

Parmi les anciens ministres, Abdelakder Messahel est le plus chanceux. Il est ministre chargé des Affaires maghrébines, africaines et de la coopération internationale. Un ministre à part entière, aux coté de Lamamra qui garde son poste de chef de la diplomatie.

A préciser qu’Abdelkader Khomri cumulera de nouveau le département de laJeunesse et des Sports. Mohamed Tahmi quitte donc le gouvernement, contrairement à Hamid Grine qui garde son poste de ministre de la Communication.

Essaïd Wakli