La crise financière touche de plein fouet la culture. Ainsi, le ministre du secteur, Azeddine Mihoubi, a décidé de revoir à la baisse le nombre de festivals sponsorisés par son département.

Il a déclaré, hier, que cette question fait l’objet d’une commission ministérielle, en concertation avec les organisateurs eux-mêmes. Les conclusions des travaux de cette commission seront remis le mois prochain. A partir de là, le ministère choisira les festivals à sauvegarder.

Dès son arrivée à la tête de ce département, Mihoubi avait annoncé que le nombre de festivals (théâtres, cinéma, danse, chant, etc) qui est de 200 devrait baisser à 70. Ceux qui seront retenus pourraient également voir leur durée revue à la baisse.

Elyas Nour