Le comité de quartier Debussy‎, à Alger-Centre, tente depuis maintenant un bon moment d’attirer l’attention des pouvoirs publics pour résoudre le problème du local des scouts squatté par des individus étrangers au quartier.

En effet, les habitants du quartier Debussy se sont organisés pour conjuguer leurs efforts en vue de trouver une solution au problème du squat du local des scouts par des personnes étrangères.

Le responsable du comité de quartier, Issami Sofiane, a affirmé avoir en sa possession les documents attestant de l’appartenance de ce local aux scouts, en vertu d’une décision signée par le wali d’Alger en 2014, et dans laquelle il est stipulé «que tous les locaux appartenant dans le passé aux scouts doivent être restitués et rénovés grâce à une enveloppe consacrée exclusivement à cet effet». Le comité a saisi les autorités locales pour appliquer les termes de cette décision, mais leurs requêtes sont restées sans suite.

«C’est une affaire louche», a affirmé M. Issami, s’interrogeant sur le silence des responsables des scouts concernant l’accaparement de ce local. «Le responsable des scouts d’Alger a demandé qu’une classe dans un lycée leur soit attribuée alors que l’organisation dispose légalement d’un local. Je vais vous dire pourquoi. Ce local a été squatté par le fils de l’ancien maire, Tayeb Zitouni, qui a fracturé les serrures d’un local resté longtemps fermé après le départ du policier qui s’était réfugié dedans durant la décennie noire», a-t-il affirmé.

«Les autorités locales se plaisent à rester dans le silence parce qu’il y a complicité entre les responsables locaux et les dirigeants des scouts», a-t-il également avancé.

Massi M.