Pour répondre à ceux qui appellent le président Bouteflika à renoncer, les alliés du pouvoir resserrent les rangs autour du chef. Ainsi, à l’occasion de la tenue de l’université d’été du FCE, les «partenaires sociaux» du gouvernement ont réitéré leur «soutien» au chef de l’Etat.

«L’UGTA, le FCE et les autres Organisations patronales publiques et privées vous expriment leur soutien, leur attachement indéfectible et leur fidélité», est-il mentionné dans une lettre de soutien. L’UGTA et les organisations patronales «ont accueilli avec fierté votre appel, lors du dernier Conseil des ministres, aux travailleurs et aux entreprises à redoubler de mobilisation et d’efforts pour l’intensification du développement national. Cet appel renforce notre détermination à nous impliquer davantage dans la mise en œuvre de votre programme présidentiel pour la construction nationale», ajoute la motion de soutien adressée au président Bouteflika.

Ces organisations «s’engagent aussi à agir pour le développement économique national, par l’intensification de la croissance, la promotion des investissements, la promotion de la production nationale, le renforcement des performances des entreprises et la justice sociale»,   lit-on encore dans le document.

C’est la troisième lettre que ces organisations envoient au chef de l’Etat. Cela fait également écho aux motions de soutien qui pullulent parmi les soutiens au régime.

Rania Aghiles

Notez cet article