La déclaration du porte-parole du RND, M. Seddik Chihab à propos de la visite prochaine en Algérie du prince héritier du trône d’Arabie Saoudite, Mohemmed Ben Salmane a été largement commentée par la presse et sur les réseaux sociaux. Tout le monde ou presque s’accorde à dire que les propos de ce cadre du RND reflètent la position d’un gouvernement qui n’a toujours pas communiqué à ce sujet, d’autant plus que l’opinion publique est réfractaire à une telle visite. Tout cela n’est, en réalité, qu’un faux débat. Le prince d’Arabie a entamé sa tournée en réponse à des invitations formulées par les pays hôtes. C’est en tout cas ce que soutient le palais royal !   

Intervenant hier sur un plateau de télévision, le porte-parole du RND, M. Seddik Chihab a souhaité la bienvenue au prince héritier saoudien . « L’Arabie Saoudite est un pays ami et frère et avec lequel l’Algérie a d’excellentes relations», a-t-il répondu au journaliste qui l’a interrogé à ce sujet.

Advertisement

L’opinion publique a initié des actions afin de faire pression pour tenter d’empêcher la venue du nouvel homme fort de Riyad. Une pétition a même été lancée pour dénoncer le cautionnement des activités criminelles d’un régime qui mène une guerre sans pitié au Yémen, qui s’est clairement désolidarisé de la cause palestinienne et qui est soupçonné d’avoir commandité un assassinat atroce à l’intérieur même de sa représentation diplomatique. Il s’agit bien sûr de la retentissante affaire Jamel Khashoggi.

Et pourtant ! Le palais royal dit que la tournée initiée par le prince Mohammed Ben Salmane n’est qu’une réponse à des invitations officielles. La chose a d’ailleurs bien été expliquée dans un communiqué des services du palais royal repris dans une dépêche de l’agence de presse officielle saoudienne (SPA), datant du 22 novembre.

« Sur la base des orientations du roi Salmane Ben Abdelaziz et conformément à sa volonté de renforcer les relations diplomatiques de la monarchie à l’échelle régionale et internationale. Et dans le cadre de l’entretien des relations et le renforcement des liens avec les pays frères. Et en réponse aux invitations formulées par les autorités de ces pays, le prince Mohammed Ben Salmane a entamé jeudi 22 novembre une trouée dans un certain nombre de pays arabes frère », peut-on lire sur le communiqué.بببببببببببببب - Le RND souhaite la bienvenue à MBS / Que peut-il dire d’autre, c’est Alger qui a invité !

Il ne faut pas attendre une réaction officielle qui puisse répondre, un tant soit peu, aux attentes de ces citoyens algériens qui refusent de recevoir le prince héritier du trône d’Arabie dans leur pays. Les autorités n’ont, d’ailleurs, pas pris la peine de clarifier leur position et justifier leur démarche. Il ne faut pas s’attendre à un miracle, n’oublions pas que c’est Alger qui a invité !