Le groupe privé algérien Cevital fait partie des 12 compagnies, en majorité allemandes, qui ont signé, le 13 juillet dernier à Munich, un mémorandum d’entente en vue de créer un bureau d’études : Desertec Industrial Initiative (DII). « Cette initiative a pour objet l’analyse et la mise en place d’un cadre technique, économique, politique, social et écologique en faveur d’une production d’énergie sans émission de CO2 dans les déserts d’Afrique du Nord », annonce la Fondation Desertec, initiatrice du projet. Cevital est la seule entreprise d’Afrique du Nord présente à ce projet.

(Les Afriques)

Article précédentAlgérie. Sommes-nous tolérants ?
Article suivantGuantanamo: les USA veulent traduire un 2e détenu sur le sol américain