Les contours de la nouvelle Loi sur l’audiovisuel se précisent. La loi, qui autorisera enfin l’ouverture des chaînes de télévisons privées, sera en principe débattue à l’Assemblée populaire nationale lors de l’actuelle session du parlement.

Selon les révélations données ce matin par le quotidien arabophone El-Khabar, le cadre de cette Loi sur l’audiovisuel est extrêmement restreignant. Les entreprises qui vont être crée seront obligatoirement des Sociétés par Actions (SPA). Aucun actionnaire ne détiendra plus de 30% des actions. Plus que cela, l’Etat prévoit d’exercer le droit de préemption sur les actions qui seront cédées à des étrangers. Les autorités veulent ainsi se prémunir contre toute intrusion directe de capitaux étrangers dans les chaines de télévisions algériennes.

A rappeler que le ministre de la Communication a indiqué récemment que dans un premier temps, les chaines de télévisions qui vont être créées seront d’abord thématiques. Il n’y aura donc pas forcément de télévisions généralistes comme celles qui existent actuellement. Ces dernières diffusent toutes à partir de l’étranger.

Essaïd Wakli

Article précédentLa banalisation de la violence en Algérie mène à la délinquance sexuelle
Article suivantAlgérie : un nouveau centre visa France ouvrira fin mars à Alger