Le terrorisme a de nouveau frappé en Algérie. Au deuxième jour de la fête de l’Aïd El Fitr, pas moins de 13 soldats ont été tués dans la wilaya d’Ain Defla, a-t-on appris de sources locales. D’autres sources avancent le bilan de 11 morts. Ces soldats ont été victimes d’une attaque terroriste perpétrée au niveau de Djebel Ouled Antar, une localité montagneuse située entre les wilayas de Médéa et Ain Defla. Le ministère de la Défense nationale n’a pas encore réagi. Les circonstances de cette attaque terroriste n’ont pas été encore élucidées.  Notons que cet assaut barbare survient quelques jours après la diffusion d’un message vidéo de Daech qui promettait « une guerre inextinguible » à l’Algérie. 

Actualisé à 14 H 00 : selon nos informations, communiquées par des sources locales, les jeunes soldats tués faisaient partie d’un détachement qui était en route pour rejoindre une caserne située près d’une forêt à proximité de la localité de Tarik Ibn-Ziad, dans la wilaya d’Ain Defla, afin de célébrer le deuxième jour de l’Aïd El Fitr après avoir accompli leur mission sur le terrain. C’est à ce moment-là que leur convoi est tombé dans un guet-apens tendu par un groupe terroriste.

Article précédentAADL/Les bénéficiaires les mieux classés habiteront les sites les plus proches
Article suivantBoycott d’Israël / « Chanter à Tel Aviv c’est cautionner la colonisation de la Palestine »