Il semblerait que le gouvernement tient plus que tout à l’achèvement du projet de la troisième plus grande mosquée du monde. Pour ce faire, une enveloppe de 30,54 milliards de dinars a été accordée pour ce projet, ce qui équivaut aux fonds nécessaires pour terminer les travaux des nouvelles villes que le gouvernement a entamées sans pouvoir les finir. 

Une somme astronomique de 30,54 milliards de dinars, soit 260 millions de dollars, a été allouée, au titre du projet de loi de finances 2018, pour l’achèvement du projet pharaonique de la grande mosquée d’Alger.

Intervenant hier mardi lors d’une réunion avec la commission des finances et du budget de l’APN dans le cadre de l’examen du projet de loi de finances (PLF) 2018, le ministre de l’Habitat, Abdelwahid Temmar, a affirmé que cette enveloppe servira pour parachever toutes les infrastructures liées à cette œuvre afin de le livrer dans les délais fixés.

Dans son exposé, le ministre a fourni des détails du  budget de  son département s’élevant à 158 milliards de dinars. «Le budget du secteur s’élève à 158,524 milliards de dinars, dont 16,624 milliards de dinars pour le fonctionnement et 141,90 milliards de dinars pour l’équipement outre 78,41 milliards de dinars au titre du compte d’affectation spéciale», a-t-il détaillé.

Il a aussi détaillé la répartition de ce budget sur les différents projets. À ce titre, il a indiqué que les nouvelles villes qui n’ont toujours pas été achevées, vont bénéficier d’une enveloppe de 31,46 milliards de dinars destinée, notamment, à la prise en charge de la nouvelle ville de Sidi Abdallah, du pôle urbain de Draa Errich à Annaba (8 milliards de dinars) ainsi que les nouvelles villes Ali Mendjeli et Ain Nahas à Constantine.

Même chose pour les wilayas du Sud où les autorisations de programmes proposés en matière d’aménagement et d’urbanisme sont estimées à 32,50 milliards de dinars. Ainsi, le Grand sud créateur de richesse et premier pourvoyeur du Trésor public bénéficiera pour la totalité de ses wilayas d’un budget quasiment similaire à celui de la grande mosquée d’Alger.

M. M.

Article précédentVidéo. Affaire du Centre culturel français/ Un commentateur égyptien exprime son indignation et son incompréhension
Article suivantDans un message à la Nation à l’occasion du 1er Novembre/ Bouteflika plaide pour le maintien du statu quo