Le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, n’a pas pu résister au lobbying de Hillary Clinton, l’ex secrétaire d’Etat des Etats-Unis d’Amérique de 2009 à 2013. Hillary Clinton se targue dans ses mémoires, qu’elle vient de publier, d’avoir réussi à convaincre Bouteflika d’octroyer un marché de 2,5 milliards de dollars au géant américain de l’énergie General Electric. 

C’est Hillary Clinton qui raconte, elle-même, cette anecdote croustillante, dans son livre Hard choices (choix difficiles). Elle y explique qu’après la rencontre avec Abdelaziz Bouteflika en octobre 2012 à Alger, elle était « optimiste » pour que General Electric remporte un important contrat en Algérie.  Et « moins d’une année après, elle l’a fait  » ! GE a, effectivement, annoncé en septembre 2013 avoir remporté un contrat de 2,5 milliards de dollars afin de fournir des turbines pour Sonelgaz, « en vue d’augmenter la capacité de production du groupe public algérien et mettre fin aux coupures fréquentes d’électricité, surtout en été », nous rappelle à ce propos Le Huffington Post Maghreb qui a révélé mercredi ce détail intéressant enfoui dans le livre de Hilary Clinton. Une anecdote qui prouve que le lobbying de Hilary Clinton a donc porté ses fruits.

Soulignons enfin que le livre-mémoires de Hillary Clinton est plein d’anecdotes. Il contient parfois des témoignages inédits sur les grands dirigeants de ce monde. Le livre a été considéré aux Etats-Unis comme un prélude à une possible candidature de Hillay Clinton pour l’élection présidentielle américaine de 2016.

E. W.

 

Bouteflika a cédé au lobbying de Hillary Clinton pour offrir 2,5 milliards de dollars à General Electric
Notez cet article