Devant l’impasse, les médecins résidents menacent de durcir le ton. Réunis ce samedi à Alger en Assemblée générale, les adhérents du CAMRA (Collectif autonome des médecins résidents algériens) ont déjà vote la décision d’aller vers l’année blanche. Ils menacent également de recourir à la démission collective si jamais les autorités.

Plus que cela, les représentants de 4 wilays ont déjà voté le principe d’aller vers cette solution extrême. Il s’agit de Annaba, Oran, Alger et Tlemcen. Les autres wilayas suivront.

Au ministre de l’Enseignement supérieur qui les accuse d’aller vers le pourrissement, les médecins résidents répondent que « la responsabilité doit être assumée par tout le monde ».

Société/Les médecins résidents se dirigent vers des démissions collectives
3.5 (70%) 10 votes