Fruits et légumes alimentaire
Fruits et légumes alimentaire

Comment prévenir les ruptures d’anévrisme, ces accidents mortels, aussi soudains qu’inexpliqués ? Une étude suédoise fait le lien avec la consommation de fruits et légumes.

Les chercheurs de l’institut Karolinska de Stockholm et de l’université d’Uppsala ont observé pendant treize ans les habitudes alimentaires de plus de 80.000 personnes âgées de 46 à 84 ans. Plus précisément : l’effet de la consommation de fruits et légumes sur la survenue de ruptures d’anévrismes. Pour rappel, lorsqu’une artère se dilate anormalement – anévrisme -, le risque qu’elle se rompe augmente considérablement. Les chercheurs suédois ont divisé la population étudiée en quatre groupes en fonction de leur consommation quotidienne de fruits. Les résultats sont fascinants.

Il existe une relation inversement proportionnelle entre nombre de fruits consommés et baisse du risque de rupture d’anévrisme. Autrement dit : les gros mangeurs de fruits sont davantages protégés. Ainsi, ceux qui dévorent l’équivalent de plus de deux fruits par jour voient le risque d’accident diminuer de 25 % par rapport à ceux qui prenaient moins de 5 fruits par semaine. La réduction atteint 44 % avec trois fruits par jour.

Les chercheurs n’ont en revanche pas trouvé d’effet spécifique lié à un fruit en particulier, même si les habitudes alimentaires des Suédois les guident plutôt vers les pommes, poires, oranges et bananes.

Quant aux légumes, ils semblent dépourvus de tout pouvoir magique en ce qui concerne l’anévrisme, même s’ils disposent évidemment d’autres vertus. Les chercheurs suédois supposent que l’effet bénéfique des fruits est dû à des antioxydants différents d’avec les légumes. Autre hypothèse : les fruits agiraient sur la cholestérolémie et la pression artérielle.

Dans plus de deux cas sur trois la rupture d’un anévrisme de l’aorte est fatal. Ils sont plus fréquents chez les hommes et les fumeurs. Leur fréquence augmente surtout avec l’âge : 2,2 % des hommes de plus 65 ans ont un anévrisme, souvent sans le savoir, mais seul 1/1 000 est à fort risque de rupture.

Un conseil donc : mangez des fruits !

Notez cet article