Lu sur L’Orient le jour

Près de 15.000 islamistes ont déposé les armes en Algérie depuis 1999, a annoncé dimanche le président de la cellule nationale pour l’application de la Charte pour la paix, Me Merouane Azzi.

« Depuis la mise en place de la loi portant concorde civile en 1999, et de la Charte pour la paix, près de 15.000 terroristes se sont rendus », aux autorités, a déclaré Me Azzi alors que dimanche marque le 8e anniversaire du référendum de 2005 sur cette question.

En 1999, l’adoption par référendum d’une loi sur la « Concorde civile » avait entraîné la reddition de milliers d’islamistes. Promulguée le 13 juillet 1999 et applicable pour une durée de 6 mois seulement, elle prévoyait l’amnistie totale pour les islamistes armés non coupables de crimes de sang ou de viols, et n’ayant pas posé de bombes